12 avril 2017

S'enfuir de Guy Delisle

(Editions Dargaud, 428 pages, 2016)
Christophe André est membre dans une ONG dans la région du Caucase.
Au bout de trois mois de travail, il se fait enlever en pleine nuit.
Il ne comprend pas au départ.
Ils veulent les clés du coffre ? Ce sont des voleurs? Il en a pour la nuit puis revient demain au travail?
Mais, les jours passent.
On le change de temps en temps de maison. Toujours en pleine nuit.
On l’enchaîne à un radiateur ou à une dalle par terre.
Il attend et attend encore.

Etre otage, c'est pire qu'être en prison. En prison, tu sais pourquoi tu es là et à quelle date tu vas sortir.
Quand tu es otage, tu n'as même pas ce genre de repères. Tu n'as rien.

Il ne doit pas perdre le fil des jours. Non, il ne doit pas!
C'est la seule façon de ne pas devenir fou.

Ne pas perdre le décompte des jours. Le temps, c'est la seule chose dont je suis certain.
... Tout ce que j'ai comme repères, c'est le jour et la date.

Le Ténardier ou le grand, à tour de rôle, viennent lui servir un repas.
Toujours le même rituel...
Quelques minutes de répit pour manger, une toilette sommaire et se soulager et s'est reparti pour le matelas, le plafond et les idées plus ou moins sombres...
Quelques moments sont source d'espoir, ou d'autres sont étranges comme des repas pris devant la télé avec les ravisseurs.
Pas de nouvelles de l'extérieur.
Il faut échafauder des plans, s'occuper l'esprit, ne pas sombrer.
Et attendre, attendre encore...

C'est une histoire prenante. Une histoire lente, aux longs passages sans texte mais avec des images fortes.
On attend avec lui, on espère avec lui.
On a peur, on imagine le pire... comme le meilleur.
Très belle découverte.
Merci PriceMinister pour cet envoi.
C'est ma participation aux rendez-vous BD du mercredi.
On se retrouve chez Noukette .
L'avis de Noukette , Mo' .


22 commentaires:

  1. J'ai croisé cet album plusieurs fois. Il faut vraiment que je le lise... Merci de m'y faire penser ! ;)

    RépondreSupprimer
  2. C'est saisissant d'arriver à nous intéresser sur plus de 400 pages à cet homme enfermé entre quatre murs, j'ai beaucoup aimé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu dis. On vit avec lui et on attend...

      Supprimer
  3. J'ai lu plusieurs avis sur cette BD mais je crois que c'est le genre de récit qui m'angoisse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est lent, intéressant mais pas angoissant je pense. Essaie ;)

      Supprimer
  4. Un titre que je vais certainement trouver dans ma bibliothèque !! ;)

    RépondreSupprimer
  5. Il est sur ma PAL, il me faut l'en sortir ;)

    RépondreSupprimer
  6. Déjà repéré ! Tu me confortes dans l'envie de le découvrir.

    RépondreSupprimer
  7. Je compte bien le lire prochainement celui-là... :)

    RépondreSupprimer
  8. J'ai beaucoup aimé aussi! Bon, je pense avoir quand même une petite préférences pour les "chroniques" mais celui-ci m'a également beaucoup plu.

    RépondreSupprimer
  9. J'ai très envie de la lire cette BD.

    RépondreSupprimer
  10. PS. Plus de petites cases à cocher, ouf ... merci :-)

    RépondreSupprimer
  11. Je suis en train de le lire et impossible de lâcher cette histoire, malgré le peu de rebondissements! On a très envie de connaître la fin!

    RépondreSupprimer
  12. un album qui a vraiment l'air bouleversant.

    RépondreSupprimer
  13. Il est lent mais il se dévore ! J'ai beaucoup aimé.

    RépondreSupprimer
  14. J'ai tellement envie de découvrir Delisle.

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires.
Je vous réponds ici dès que possible.